Déterminer l’âge de votre piano Yamaha

Lorsque je voulez vendre ou acheter un piano, il est bon de connaître l’âge de celui-ci. Concernant les pianos Yamaha, le fabriquant fournie un tableau qui permet de connaître la date et lieu de fabrication à partir du numéro de série de votre piano.

Ce tableau bien pratique est disponible à l’adresse suivante :
http://usa.yamaha.com/support/finding_age_of_yamaha_piano/

Numéro de série de mon yamaha U1
Numéro de série de mon yamaha U1

Si je regarde pour mon U1, le numéro de série figure à l’intérieur du piano, en haut à droite, j’en déduit que mon piano a été produit au Japon en 1974 (Merci chers lecteurs pour votre correction).

Accorder son piano en Basse-Normandie

Si vous souhaitez faire accorder votre piano dans le Calvados, je vous recommande chaudement de faire appel à Xavier Péan. Il a fait du très bon boulot avec un grand professionnalisme avec mon piano Yamaha U1. Ci-dessous, quelques photos de l’homme en action. Il utilise un accordeur électronique et ces oreilles avec une efficacité redoutable !

Monsieur Péan, mon piano et moi vous remercions.

CME UF80, un clavier maître 88 notes étonnant

Clavier maître CME UF80
Clavier maître CME UF80

Je joue des claviers sur synthétiseurs depuis maintenant plus de 20 ans et sur piano depuis 10 ans. C’est tout naturellement que je me suis mis à la recherche pour mon home-studio d’un clavier me permettant de retrouver la sensation du touché propre au piano. Quelques critères de choix complémentaires ce sont ajoutés tels que l’inclusion d’une surface de contrôle pour mes autres expendeurs, de boutons de transport pour mon séquenceur Cubase, le tout restant dans un budget raisonnable.

Mon choix c’est porté assez rapidement sur le modèle CME UF80 qui en plus de répondre à mes exigences me propose quelques avantages complémentaires forts intéressants. De mon point de vue, le principal est sa capacité à héberger des cartes d’extensions additionnelles. J’ai personnellement craqué pour la carte use-audio qui propose la modélisation de synthétiseurs anthologiques dont le fameux minimoog. Je vous en reparlerai prochainement mais si vous avez des questions sur le sujet, c’est avec plaisir que j’y répondrais ici.

Concernant la qualité du clavier, je tiens à souligner qu’il est d’une robustesse à toute épreuve avec une carcasse en aluminium même si les flancs sont cependant en plastic. L’inconvénient direct est son poids, il pèse au moins 25 kilos, attention donc si vous destinez ce clavier pour la scène…

La technique de déclenchement des notes repose sur une mécanique à marteau similaire au piano. Même si le touché reste agréable, il n’atteint cependant pas celui de mon piano U1 Yamaha. Pour moi le touché est suffisant, très dynamique mais je pense qu’il sera insuffisant pour les puristes qui se rabattront vers des modèles à clavier pondéré proposant des touches de facture bois.

L’utilisation en tant que clavier maître dans un environnement hardware est juste suffisante. Le clavier comporte une sortie midi unique, ne propose qu’un seul point de split (possibilité d’émettre des notes sur deux canaux midi différents par rapport à une touche centrale du clavier), qu’un seul layer (idem que le split mais cette fois sur toute l’étendue du clavier). Aussi, la surface de contrôle ne permet pas d’envoyer des messages midi de type System Exclusif, uniquement des messages « controle change » et NRPN. Par conséquent, je pense qu’il est plus destiné à un usage MAO pour commander des plugins par exemple.

De plus, le clavier ne dispose pas d’entrée midi ce qui peut être gênant lorsque l’on souhaite commander la carte d’extension présente dans la machine à partir d’un clavier externe. Me concernant, je me faisais une joie de pouvoir jouer du minimax avec le clavier mon Korg M1 et bien ce n’est pas possible sans passer par un ordinateur intermédiaire, bof…

Puisque nous sommes dans les regrets, j’ajouterai que l’envoi des messages program change n’est pas des plus souple car il faut tout d’abord préciser le numéro avec un potard puis appuyer sur le bouton « enter » pour envoyer la commande soit deux actions. J’aurai préféré trouver un bouton incrémental +1, -1 par rapport au numéro de programme courant tel que proposé sur l’ensemble de mes claviers hardwares.

En conclusion, ce clavier est vraiment intéressant et propose énormément par rapport à la concurrence pour un budget très serré. En plus, je trouve qu’il a vraiment de l’allure, je vous invite à visionner quelques photos sur mon profil pour vous faire votre propre avis. A refaire, je pense que je porterais mon choix sur le modèle VX80 de la même marque qui propose quelques fonctionnalités supplémentaires très intéressantes.

Cartes optionnelles proposées :

CME UF DP-1 piano/strings expansion board
WALDORF NANO SYNTH
USE AUDIO PLUGIATOR ASX BOARD

Ca y est, j’ai mon piano !

Lorsque l’on commence à apprendre le clavier sur un synthétiseur, il y a un moment où l’on se dit « que j’aimerai jouer sur un vrai piano ». Pour moi, c’est chose faite et c’est un véritable plaisir.

Ma trentième bougie a été l’occasion rêvée pour voir arriver dans mon salon un Yamaha U1, rien que çà ! La première satisfaction vient de l’objet en lui-même, c’est un meuble magnifique, du coup mon épouse l’a directement adoptée. La seconde satisfaction suit très rapidement, il suffit de s’assoir, de poser les doigts sur le clavier et jouer, jouer, jouuuuuueeeeeerrr….que du bonheur, la larme à l’œil.

On redécouvre les morceaux si durement appris depuis quelques années sur synthétiseur (La marche Turque de Mozart, les préludes de Bach, Song for guy d’Elton, une petite bossa de Antonio Carlos Jobim, quelques standard de jazz…), on passe direct deux heures à jouer sans réellement sans rendre compte. En fait, on s’aperçoit que tous ces morceaux devront être retravaillés pour parfaire les nuances de jeu dorénavant audibles.

Un petit mot sur l’instrument, j’ai eu l’occasion de jouer sur un U3 et un quart de queue C3 de la même marque; bien évidement le U1 n’égale pas ces autres références mais permet néanmoins de profiter d’un touché extraordinaire. Au niveau de la sonorité, le U1 est vraiment bien équilibré, rond et convient parfaitement aux différents styles de musique que je pratique.

Vous l’aurez compris, je suis ravi de ce piano. Maintenant, peut-être que le C3 sera le cadeau de mes 40 ans !!