Changer la pile d’un FS1r yamaha

 

Suite à la confiance acquise lors du changement de pile de mon boss se50, j’ai continué par le changement de celle de mon FS1R Yamaha.

Rien de bien méchant, malgré un nombre de vis plus important et une surprise : la vis est accessible par le dessous du boîtier, oui surprenant. Vous pouvez vous en rendre compte sur les photos.

L’opération est facile et rapide. Si vous avez des questions, c’est ici que ça se passe, je réponds toujours !

Changer la pile d’un Boss Se50

 

Quoi de mieux qu’un dimanche pluvieux pour réaliser quelques opérations de maintenances, vous savez, toutes ces choses que l’on reporte de semaine en semaine !

Là, il fallait faire quelques choses, car depuis plusieurs mois, impossible de profiter de mes patches ou de les sauvegarder ce qui ne donne vraiment pas envie de triturer la bête.

J’ai donc pris le taureau par les cornes, un quart d’heure après la pile fut changée, vraiment nul d’avoir attendu si longtemps.

Techniquement, aucun problème, faite toutefois attention de bien vérifier le contact de la pile si vous ne voulez pas vous retrouver avec des caractères complètement bizarres à l’affichage (voir la photo) !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas.

Une après-midi d’installations et de problèmes informatiques

Juste une petit message pour vous confirmez qu’il est toujours aussi plaisant en MAO, de perdre une après-midi à configurer une machine au lieu de faire de la musique.

Comme vous le savez, je viens d’installer sur mon poste Windows 7 (seven) et j’ai rencontré notamment quelques difficultés avec ma carte son. Aujourd’hui, ce fut le tour de mes logiciels Cubase et Kontakt. Il faut dire que j’en ai profité pour passer en version 5.1.1 de Cubase et à la 3.5 de Kontakt. Les problèmes rencontrés ont été de mêmes natures, liés à la validation des licences : le serveur de steinberg n’était pas très disponible et la procédure d’enregistrement avec Native Instrument n’est pas des plus simples…

Dans les bonnes nouvelles, je trouve Cubase 5 vraiment bien (j’y reviendrais une autre fois). Aussi, j’ai réussi à installer sans problème les drivers de ma surface de contrôle AlphaTrack Frontier.

Bonne fin de soirée et bonne musique.

Visser nos racks sans les abîmer

C’est clair, nos racks sont bien mieux dans leurs meubles, correctement fixés. Je ne citerai pas de nom, mais combien de fois nous voyons dans des home-studios, des racks à plusieurs milliers d’euros en équilibres ?

Mais il y a un « mais » : en effet, comment éviter que les vis ne viennent irrémédiablement les abîmer ? Etant légèrement maniaque avec le matos, j’ai été très mécontent lorsque j’ai retiré du rack mon KS Rack Novation (cf. Photo), une belle marque disgracieuse. De plus, lorsque l’on souhaite vendre du matos ça n’arrange pas la vente…

 Et bien, j’ai la solution, il suffit d’utiliser des rondelles en plastic qui s’intercalent entre le rack et la vis évitant ainsi au dessous de la vis de rayer définitivement la peinture du rack. J’en ai trouvé chez Leroy, ça ne coûte rien et c’est vraiment efficace.

Voilà une bonne astuce, non ?

Accorder son piano en Basse-Normandie

Si vous souhaitez faire accorder votre piano dans le Calvados, je vous recommande chaudement de faire appel à Xavier Péan. Il a fait du très bon boulot avec un grand professionnalisme avec mon piano Yamaha U1. Ci-dessous, quelques photos de l’homme en action. Il utilise un accordeur électronique et ces oreilles avec une efficacité redoutable !

Monsieur Péan, mon piano et moi vous remercions.

Buzz avec mon BBE 482i

Je suis vraiment satisfait des qualités sonores de l’engin, par contre, j’étais beaucoup moins ravi de son vrombissement audible.

J’ai donc décidé d’ouvrir la bête pour déterminer la source du bruit. Le résultat fut immédiat, le capot ouvert (avec l’appareil branché) il n’y déjà plus avait aucun bruit, quelle surprise !
Toutefois, en collant l’oriel sur le dessous du boîtier j’entendais tout de même un très léger résidu de bruit dû au transformateur.

Dés que je posais le capot, le bruit apparaissais de nouveau. En regardant de plus prés, je me suis aperçu que le couvercle touchait directement le transformateur, on avait là un bel effet de résonance.

La solution a mes ennuis fut de coller sur le dessus du transformateur des « patins de porte » caoutchoutés afin d’atténuer le phénomène, le résultat fut spectaculaire, plus aucun bruit dans le rack.

Vous voici devans un home-studiste heureux !

Etiquettes magnétiques

J’ai enfin trouvé une solution efficace pour annoter les racks et ma table de mixage : le papier aimanté !

C’est vraiment génial, ce papier passe directement dans l’imprimante et  » se colle  » sur toute surface métallique (normale pour du papier aimanté me direz-vous !) ce qui donne un résultat super propre. Très pratique pour mes inscriptions sur le patchBay…

A titre de renseignement, j’ai utilisé le papier aimanté pour Magnet de la marque APLI.

Restaurer le bois d’un synthétiseur analogique

Comme vous avez pu le lire dans un autre billet, je viens de faire l’acquisition d’un synthétiseur Korg Lambda ES-50.

Ce synthé date de 1979 ! On peut raisonnablement accepter qu’un synthétiseur de cet âge puisse comporter quelques défauts cosmétiques. Le mien, je l’ai acheté 150 €, oui vous avez bien lu mais pour ce prix les flancs en bois étaient assez abîmés. Le principal, à savoir l’électronique, était quand à elle intacte : c’est le principal !

J’ai donc entrepris un travail de restauration dont voici les quelques étapes. La première fut de nettoyer soigneusement le clavier et le bois avec des produits adaptés : lingettes de nettoyages et rénovateur pour bois. Le résultat fut déjà étonnant. Ensuite les choses sérieuses ont commencé. J’ai tout d’abord arpenté les magasins de travaux afin de trouver des solutions simples, rapides et efficaces pour restaurer du placage en bois.

J’ai choisi deux produits miracles : un enduit à bois et un feutre destiné à masquer les rayures et éraflures sur les meubles en bois. J’ai eu du mal à trouver un enduit à bois, les magasins proposant plutôt des pâtes à bois. Pour info, j’ai trouvé mon bonheur chez Castorama.

Les phases de réalisation sont simples :

  • application de l’enduit à bois avec une spatule,
  • séchage pendant 24 heures,
  • ponçage avec un papier de verre fin,
  • application de plusieurs couches de feutre jusqu’à l’obtention de la couleur désirée.

C’est avec plaisir que je répondrai à vos commentaires.